Syndicat CGT des personnels de Bordeaux Métropole

05 octobre 2018

MOBILISATION 9 OCTOBRE

9oct_2_

9 OCTOBRE

Posté par cgtcub à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 juin 2018

Préavis de grève de 0 à 24h le jeudi 28 juin 2018

Objet : Préavis de grève de 0 h à 24 h pour le jeudi 28 juin 2018

Madame et Messieurs les Ministres,

Dans le cadre de l’appel à la journée d’action intersyndicale initiée par la CGT, FO, l’UNEF, l’UNL et la FIDL, et pour permettre aux personnels des collectivités d’engager les actions qu’ils jugeront nécessaires de prendre ce jour-là, la Fédération CGT des Services publics dépose un préavis de grève de 0 à 24 h pour l’ensemble des agents de la Fonction publique territoriale et les salariés relevant de la partie privée de notre champ fédéral (entreprises de l’eau et de l’assainissement, thanatologie, secteur privé du logement social) pour le jeudi 28 juin 2018.

Avec les personnels qui décideront la grève, notre organisation portera notamment les revendications suivantes, tant sur le plan national que local :
- Une réelle négociation salariale, immédiate, avec le dégel de la valeur du point d’indice, le rattrapage des pertes subies et l’augmentation du pouvoir d’achat ;
- L’abrogation du RIFSEEP, dispositif injuste et portant atteinte à la Fonction publique de carrière ;
- L’arrêt des suppressions d’emplois et les créations d’emplois statutaires dans les nombreux services qui en ont besoin et non un plan destiné à accompagner de nouvelles et massives suppressions ;
- Un nouveau plan de titularisation des contractuelles, de nouvelles mesures pour combattre la précarité et non pour favoriser son extension comme le préconise le gouvernement ;
- Des dispositions exigeantes pour faire respecter l’égalité professionnelle ;
- L’abrogation du jour de carence ;
- Le respect plein et entier de la démocratie sociale, du syndicalisme, de son rôle de représentation des agents et de ses moyens de fonctionnement et d’intervention (comité technique et CHSCT) ;
- L’arrêt des processus de remise en cause des régimes des modalités d’organisation du temps de travail, le respect du cadre des 35h et des dispositifs négociés avant 2001 ;
- La défense et la pérennisation du système de retraite par répartition et des régimes particuliers, dont la CNRACL, ainsi que l’amélioration de la reconnaissance de la catégorie active et de la pénibilité ;
- Le rétablissement du 1% CNFPT.
- L’abandon du projet de décret régressif portant sur le congé pour invalidité temporaire imputable au service (CITIS).

Notre organisation reste disponible pour toutes négociations sur les revendications du personnel, tant sur le plan national que local.

Nous vous adressons, Madame et Messieurs les Ministres, nos sincères salutations.

Pour la Fédération CGT des Services publics,
Baptiste TALBOT
Secrétaire général


Préavis de grève adressé le 19 juin 2018 à :
M. Gérald DARMANIN
Ministre de l’Action et des Comptes publics
M. Olivier DUSSOPT
Secrétaire d’État Chargé de la Fonction publique
Mme Muriel PENICAUD
Ministre du Travail

Posté par cgtcub à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2018

Grève des fonctionnaires : au moins 140 000 manifestants dans toute la France

Grève des fonctionnaires : au moins 140 000 manifestants dans toute la France (sud-ouest)

Grève des fonctionnaires : au moins 140 000 manifestants dans toute la FrancePlus de 3000 personnes ont défilé à Bordeaux pour la défense du statut de fonctionnaire et des services publics

Guillaume Bonnaud

Si la CGT assure que la mobilisation "ne faiblit pas", les autorités ont constaté une baisse de plus de 50% de manifestants par rapport au défilé du 22 mars

 "Malmenés" par un gouvernement qui "veut tout privatiser", infirmiers, postiers ou enseignants ont manifesté dans une rare unité syndicale mardi pour défendre leur statut et les services publics, lors de leur troisième journée de mobilisation depuis l’élection d’Emmanuel Macron.

Le fonctionnement des écoles et collèges était perturbé, de même que l’accueil dans les crèches, des avions étaient cloués au sol et des coupures de courant étaient annoncées.

Le ministère de l’Intérieur a compté 139 000 manifestants en France, contre 323 000 le 22 mars et 209 000 le 10 octobre, date de la première journée d’action à l’appel des neuf syndicats de la fonction publique (CGT, CFDT, FO, Unsa, FSU, Solidaires, CFTC, CFE-CGC et FA).

La rédaction vous conseille

"La détermination ne faiblit pas", a écrit de son côté la CGT, se félicitant de "centaines de milliers de manifestants" et de taux de grévistes "au moins équivalents à ceux du 22 mars".

20 interpellations à Paris

A Paris, 16 400 personnes ont pris part au défilé, d’après le comptage du cabinet Occurrence pour un collectif de médias, dont "Sud Ouest". Ils étaient 50 000 selon FO et 30 000 selon la CGT Fonction publique.

Le cortège, auquel de nombreux étudiants ont pris part, s’est dispersé dans le calme sur la place de la Nation, où des manifestants ont brûlé une effigie d’Emmanuel Macron. Auparavant, les forces de l’ordre avaient procédé à 20 interpellations après de brèves échauffourées avec un groupe de quelque 200 manifestants cagoulés, en marge du cortège. "8 personnes dont 2 membres des forces de l’ordre ont été blessées légèrement lors de la manifestation", selon la préfecture de police.

3100 personnes dans les rues de Bordeaux

A Marseille, facteurs, enseignants et retraités ont manifesté dans la matinée, de même qu’à Lyon, où ils étaient 4500 selon la police. Souvent rejoints par des étudiants, lycéens ou cheminots, les fonctionnaires étaient 4300 à Nantes, 2700 à Caen, ou encore 2800 à Rennes.

Dans la région, ils étaient 3100 à Bordeaux, près de 2000 à Pau, 1300 à Périgueux, plus de 1000 à La Rochelle et à Bayonne, 900 à Angoulême, 800 à Mont-de-Marsan, et 500 à Agen, selon les autorités.

 

Gironde : plusieurs milliers de fonctionnaires ont manifesté à Bordeaux ce mardi

Posté par cgtcub à 11:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2018

Manifestation de la fonction publique BORDEAUX 22 MAI

Rassemblement

Place de la République 

À partir de 13h30 

Fin de la manif à la Préfecture

Le communiqué intersyndical

Le tract intersyndical

 

bandeau

 

Posté par cgtcub à 10:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 avril 2018

actualisation de la répartition des fonctionnaires territoriaux entre les groupes hiérarchiques

Décret n° 2018-184 du 14 mars 2018 modifiant le décret n° 95-1018 du 14 septembre 1995 fixant la répartition des fonctionnaires territoriaux en groupes hiérarchiques en application de l’article 90 de la loi du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale

Publics concernés : ensemble des fonctionnaires territoriaux.

Objet  : actualisation de la répartition des fonctionnaires territoriaux entre les groupes hiérarchiques.

Entrée en vigueur  : le décret entre en vigueur en vue du prochain renouvellement général des commissions administratives paritaires de la fonction publique territoriale.

Notice : en vue de déterminer la composition des commissions administratives paritaires et des conseils de discipline, le présent décret modifie la répartition entre les groupes hiérarchiques de chacune des catégories pour tenir compte des réformes statutaires intervenues depuis le précédent renouvellement général de 2014. Il procède en outre à l’actualisation des indices bruts de référence pour le classement dans les groupes hiérarchiques, afin de tenir compte du nouvel échelonnement indiciaire intervenu dans le cadre du protocole relatif aux parcours professionnels, aux carrières et aux rémunérations ». Il tient compte dans le groupe hiérarchique 6 de la création des grades d’attaché hors classe et d’ingénieur hors classe. Enfin, il intègre par anticipation dans le groupe 5 de la catégorie A les cadres d’emplois des assistants socio-éducatifs et des éducateurs de jeunes enfants, qui seront électeurs et éligibles aux prochaines élections des commissions administratives paritaires de catégorie A afin de tenir compte de leur classement en catégorie A au 1er février 2019.

 

DECRET

Posté par cgtcub à 11:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 avril 2018

Agents privé-public de la collecte et du traitement des déchets

bandeau-collecte

Agents privé-public de la collecte et du traitement des déchets | A partir du 3 avril prochain, tous ensemble, bloquons nos dépôts, nos services, nos usines, nos machines, jusqu’à l’obtention de nos revendications légitimes

La fédération des transports et la fédération des Services publics oeuvrent de concert pour faire reconnaitre la pénibilité et l’intérêt général pour la salubrité publique que représentent nos missions.

En effet, l’espérance de vie pour nos missions les plus pénibles est amputée de 17 ans, tout en ayant 3 fois plus de chance de mourir avant 65 ans, et les conditions de travail de l’ensemble des acteurs de notre filière se dégradent au fil des réorganisations de services dans le public ou des délégations de service public faites bien trop souvent au moins-disant social. C’est pourquoi nous avons construit et articulé notre cahier revendicatif commun sur la pénibilité et sa réelle reconnaissance, mais également sur la nécessité d’un retour et d’une gestion publique de nos missions essentielles au bien-être des populations.

Vous trouverez donc ci-joint le cahier revendicatif commun public privé ainsi que le tract d’appel à la grève reconductible à partir du 3 avril prochain.

Dans la période actuelle, au vu de toutes les attaques menées par le gouvernement, une telle initiative pourrait être également motrice pour l’élévation et le durcissement du mouvement social.

ALLEZ A LA PAGE POUR TELECHARGER LES DOCUMENTS

Posté par cgtcub à 19:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mars 2018

Puissante mobilisation ce 22 mars dans la Fonction publique : une nouvelle étape réussie qui en appelle d’autres !

logo2017 cgtcub

 

Communiqué CGT Services publics, CGT Union Fédérale des Syndicats de l’Etat, CGT Santé Action sociale

Avec plus de 500 000 manifestant.e.s dans plus de 180 manifestations et rassemblements sur l’ensemble du territoire, un taux global de grévistes significativement supérieur à celui du 10 octobre 2017, avec des pointes à plus de 60 % dans certains secteurs professionnels, les agent.e.s de la Fonction publique, fonctionnaires et non-titulaires, actives.actifs et retraité.e.s, se sont massivement mobilisé.e.s.

Après la forte mobilisation du 10 octobre dernier, cette nouvelle journée de grève et de manifestations, à l’appel d’une intersyndicale largement majoritaire, est une nouvelle étape réussie qui en appelle d’autres.

Les personnels de l’État, des collectivités territoriales, de la santé et de l’action sociale ont ainsi une nouvelle fois fortement exprimé leur volonté de gagner sur leurs revendications et d’imposer d’autres choix pour une Fonction publique au service de l’intérêt général et du progrès social.

Le gouvernement doit renoncer aux attaques d’un niveau inédit engagées contre la Fonction publique et donc contre l’intérêt général. Il doit maintenant répondre aux revendications notamment en matière de création d’emplois statutaires, de résorption de la précarité, d’égalité professionnelle, de salaires par la revalorisation de la valeur du point d’indice, d’abandons de l’augmentation de la CSG et du jour de carence, de pérennisation du système de retraite par répartition et des régimes particuliers, de moyens budgétaires nécessaires à l’accomplissement des missions de service public.

La CGT Fonction publique se réjouit que cette journée du 22 mars ait aussi été un moment fort d’expression des revendications et de convergence des luttes, marquée notamment par la convergence à Paris de la manifestation nationale des cheminots et de la manifestation francilienne des agents de la Fonction publique. Elle souligne également le soutien majoritaire de la population à ces mobilisations.

L’unité syndicale dans la Fonction publique est un puissant vecteur de mobilisation autant qu’un signe de la gravité de la situation. La CGT se félicite du rassemblement des personnels avec leurs organisations syndicales.

Face à l’obstination et à la frénésie dévastatrice du Président, du gouvernement et de la majorité parlementaire, elle appelle les personnels à se réunir pour débattre du renforcement et de l’inscription dans la durée de cette dynamique de mobilisation. C’est sans attendre qu’elle doit se concrétiser dans de nouvelles actions dans les jours et les semaines qui viennent. C’est dans cet état d’esprit que notre organisation participera à la prochaine réunion de l’intersyndicale Fonction publique le 27 mars.

La CGT Fonction publique s’inscrit dans la journée d’action interprofessionnelle du 19 avril.

Ensemble, dans l’unité syndicale la plus large possible, nous pouvons gagner !

Montreuil, le 22 mars 2018


Télécharger ce communiqué au format PDF

Posté par cgtcub à 19:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mars 2018

22 mars | Tract intersyndical de la Gironde (33)

bandeau-22mars

Le 22 mars 2018, ENSEMBLE en grève et en manifestation
POUR une FONCTION PUBLIQUE au SERVICE DE TOUS !!!

Les syndicats de la Fonction Publique FO, FSU, Solidaires et CGT de la Gironde appellent l’ensemble des agents à se mobiliser très fortement le 22 mars !

Nous sommes mobilisés pour tenter d’effectuer nos missions alors que les conditions se dégradent un peu plus chaque jour. Après la RGPP Sarkozy, la MAP Hollande voici le programme Action Publique 2022 Macron !

Attachés aux principes républicains de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité et à leur respect, nous dénonçons les annonces inadmissibles du gouvernement début février. Sans répondre aux revendications, portées unitairement le plus souvent, le gouvernement a choisi de franchir un nouveau cap, en préconisant :

- un plan de départ volontaire pour accompagner les abandons de missions et les nouvelles suppressions d’emplois envisagées,

- le recours accru au non-titulariat et à la précarité,

- l’extension du salaire au mérite et donc de la rémunération accessoire et discriminante,

- la diminution des instances de représentation du personnel,

C’est une nouvelle attaque d’une très grande violence à laquelle se livre le gouvernement contre le Statut Général, les agent(e)s et les missions publiques.

Le 22 mars, mobilisons nous pour exiger :

Une négociation salariale immédiate pour le dégel de la valeur du point d’indice, le rattrapage des pertes subies et l’augmentation du pouvoir d’achat,

L’abrogation du RIFSEEP, dispositif injuste et portant atteinte à la Fonction publique de carrière,

L’arrêt des suppressions d’emplois et la création d’emplois statutaires dans les nombreux services qui en ont besoin,

Un nouveau plan de titularisation des contractuel(le)s, de nouvelles mesures pour combattre la précarité et non pour favoriser son extension comme le préconise le gouvernement. NON à la suppression des 120000 emplois. OUI à l’embauche de 120000 jeunes !

L’abrogation de l’article 93 du statut de la FPH qui permet le licenciement d’un fonctionnaire hospitalier,

Des dispositions exigeantes pour faire respecter l’égalité professionnelle,

L’abrogation du jour de carence,

L’arrêt des réorganisations et restructurations lorsqu’elles sont sources de souffrance pour les agents !

Le maintien des instances représentatives du personnel : pas de fusion des CT et CHSCT comme prévus dans les ordonnances Macron, maintien des CAP et de leurs prérogatives, le respect du cadre des 35h et des dispositifs négociés avant 2001, en vue d’améliorer les conditions de travail des personnels,

La défense et la pérennisation du système de retraite par répartition, du code des pensions civiles et militaires, de la CNRACL ainsi que des régimes particuliers. Un départ à 60 ans pour une retraite à taux plein et 55 ans pour les travaux pénibles,

Non à l’augmentation de la CSG. Exigeons son abrogation !

La défense du statut général des fonctionnaires et des statuts particuliers qui permet déjà de répondre aux besoins de la population sur l’ensemble du territoire et qui garantie l’égalité entre les usagers.

Les politiques du gouvernement attaquent l’ensemble des droits collectifs des salariés, actifs, jeunes, retraités. Comme le font les fédérations de l’enseignement et les syndicats de la jeunesse par une mobilisation pour le maintien du BAC comme diplôme national et le droit de choisir sa filière universitaires ; Comme le font les fédérations de cheminots et l’énergie pour défendre le statut public de leur entreprise et par la même le statut des agents :

Ensemble, mobilisons-nous le 22 mars 2018 et organisons dès le lendemain des assemblées de personnels pour décider des suites et des actions futures pour gagner
Les services publics sont notre bien commun
Le 22 mars en grève et manifestation
Gagnons des services publics pour tous
Pour l’amélioration des conditions de travail et l’augmentation des salaires
Halte à la précarité
Manifestation à Bordeaux le 22 mars
Rassemblement 13h30 Place de la République

Départ 14h – Fin de la manif Place de la Bourse

Posté par cgtcub à 07:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 février 2018

Tract Jeudi 22 mars : on y va tous ensemble !

Capture

Services publics, emplois, statut, salaires, retraite, instances représentatives du personnel, Macron veut tout passer à la moulinette libérale ! C’est la même logique que les ordonnances contre le droit du travail, et les attaques contre les cheminots. A cette stratégie du choc pour créer un état de sidération et neutraliser les résistances, la CGT oppose la volonté d’assumer pleinement l’affrontement en fédérant autour de l’intérêt commun des salariés et des populations.

 

Lire la suite

 

C’EST TOUTES ET TOUS EN GRÈVE ET DANS LA RUE LE 22 MARS !
METTONS EN DÉBAT PARTOUT DANS NOS SERVICES, NOS COLLECTIVITÉS, NOS ÉTABLISSEMENTS L’ARRÊT DU TRAVAIL LE 22 MARS ET LES JOURS SUIVANTS !

 

TELECHARGEZ LE TRACT

 

Posté par cgtcub à 07:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]